fbpx
loader-logo

10 traditions insolites à travers le monde pour les amateurs d’alcool

Depuis la nuit des temps, les hommes ont fabriqué et consommé de l’alcool, et cela avant même que ceux-ci décident de se sédentariser et d’inventer l’agriculture.

Qu’il soit considéré comme un breuvage divin utilisé pour des rituels, un remède pour soigner des maladies ou simplement un produit associé à la célébration de grands événements, l’alcool a toujours occupé une place importante dans les sociétés humaines. Les Romains et les Grecs avaient même leur propre dieu pour célébrer le vin avec les figures de Bacchus et de Dionysos.

À partir du XVIIIe siècle, le développement des techniques agricoles et des procédés en matière de distillation ont permis de produire des boissons alcoolisées, lesquelles sont devenues peu à peu des produits de consommation courante.
Années après années, chaque pays a fabriqué ses propres alcools et développé ses propres traditions pour le célébrer. Aujourd’hui, nous avons donc décidé de vous emmener faire un tour du monde des traditions et des coutumes les plus insolites pour les amateurs d’alcool.

1. Le Supra en Géorgie 🇬🇪

Dans ce pays du Caucase où les traditions sont très ancrées, le Supra est un événement social très important dont l’origine remonte à l’Antiquité grecque. Il s’agit d’un banquet convivial au cours duquel les convives se retrouvent pour manger et boire en grande quantité. Pour un pays qui a inventé le vin, il n’est donc pas étonnant que le fait de porter un toast tienne davantage d’une profonde tradition que d’un simple geste amical.

Le Supra est un événement qui obéit à de nombreux codes. Tout d’abord, il est très mal vu de toucher à son verre tant qu’un toast n’a pas été porté et il est tout aussi malpoli de ne pas boire après un toast. Mais la plus grande spécificité du Supra réside dans la présence du tamada, le personnage central du repas, que l’on compare à un chef d’orchestre ou à un “dictateur de la table”.
Le tamada est souvent le maître de maison ou l’aîné du groupe, il s’agit d’un homme âgé et respecté qui se doit aussi d’être éloquent, vif d’esprit, doté d’un sens de l’humour et surtout d’une très bonne résistance à l’alcool. Placé au bout ou au centre de la table, sa parole est prépondérante et tout au long de la soirée il va porter des toasts et raconter des histoires. Quand le tamada parle, tout le monde se tait et quand il boit, tout le monde lève son verre et le boit d’un trait.

Il n’est donc par rare de trinquer jusqu’à 20 ou 30 fois au cours d’un Supra où différents thèmes sont l’occasion de porter un toast : à la gloire de Dieu, de la patrie ou des ancêtres, en l’honneur de l’hôte qui nous reçoit ou des convives présents, à l’amour, à la famille, à l’amitié ou aux futurs enfants. C’est pour cela que certains Supra peuvent durer des heures (voir même des jours) et qu’il peut se boire jusqu’à 10 litres de vin par convives au cours du repas. Pour autant, il faut être capable de consommer une grande quantité d’alcool sans montrer de signes d’ivresse.

traditions insolites alcool

2. Le Sourtoe Cocktail au Canada 🇨🇦

Si vous poussez les portes du Sourdough Saloon, le bar du mythique Downtown Hotel dans la petite ville canadienne de Dawson City dans la province du Yukon, vous pourrez intégrer le « Sourtoe Cocktail Club », qui compte aujourd’hui plus de 100 000 membres. Pour cela, vous devrez boire un cocktail assez spécial : le Sour Toe Cocktail (cocktail à l’orteil amer), qui n’est autre qu’un verre d’alcool contenant un orteil humain momifié. Depuis 1973, il s’agit d’un rite de passage pour les voyageurs qui viennent s’aventurer au Yukon.

Selon la légende, l’orteil serait celui de Louie Liken, un contrebandier qui faisait passer de l’alcool entre les États-Unis et le Canada durant la prohibition et fut pris dans une tempête en voulant échapper à la police au cours de l’hiver 1920. Afin d’éviter la gangrène, celui-ci décida de se couper l’orteil et de le conserver dans une bouteille de rhum. En 1973, Dick Stevenson (« Capitaine Dick »), le barman de Dawson City aurait retrouvé l’orteil parfaitement conservé dans une cabane abandonnée et aurait décidé de faire une blague à un ami en glissant celui-ci dans son verre de champagne.

Depuis cette date, le Sourtoe Cocktail est servi tous les soirs entre 21 et 23 heures (Toe time) avec un bon vieux Yukon Jack, le whisky local. Traditionnellement, l’orteil devait être mis en bouche avant d’être recraché, mais désormais, l’orteil doit simplement être en contact avec les lèvres pour que la performance soit validée ( « You can drink it fast, you can drink it slow, but the lips have gotta touch the toe »). L’orteil doit être embaumé dans du gros sel pendant 6 mois avant de pouvoir être servi et quiconque mange ou avale l’orteil est désormais pénalisé d’une amende de 250 dollars.

En effet, il n’est pas rare que l’orteil soit avalé, endommagé, perdu ou volé, c’est pourquoi le bar du Downtown Hotel lance régulièrement un appel aux dons. Plusieurs dizaines d’orteils ont ainsi été léguées « Sourtoe Cocktail Club » au fil des ans, dont celui d’une femme victime d’un accident de tondeuse. En 2019, un musher britannique a généreusement donné 2 des 3 orteils qu’il venait de perdre et cette même année l’inventeur du fameux cocktail, Dick Stevenson, a décidé de léguer ses 10 orteils avant de s’éteindre à l’âge de 89 ans.

traditions insolites alcool

3. Le Chabrot en France 🇫🇷

Faire chabrot est une veille coutume du centre et du sud de la France qui consiste à verser du vin rouge dans son bol lorsqu’il reste un fond de soupe ou de potage, afin de diluer ce bouillon alcoolisé et de le boire d’un seul trait. Il s’agit d’un geste festif et convivial qui permet de ne pas perdre une goutte de son repas dans le monde paysan.

Cette pratique très courante jusqu’au milieu du XXe siècle est aujourd’hui moins répandue, même si elle perdure encore dans certaines campagnes du sud-ouest de la France. Une pratique similaire est toujours observée en Italie dans la région de Mantoue, où les anciens versent du vin rouge pour terminer leur bol de bouillon aux raviolis (agnolini in brodo).

On dit généralement que pour faire Chabrot, il vaut mieux un “vrai vin” qu’un “grand vin”. Pourtant, lors d’un repas entre gastronomes, Philippe Faure-Brac (élu meilleur sommelier du monde 1992) se leva et demanda l’autorisation de faire chabrot avec la fin de velouté de champignons et un Cheval Blanc 1998. Le directeur du domaine versa immédiatement la fin de son verre dans le potage et tous les convives en firent de même.

traditions insolites alcool

4. La Batalla del vino en Espagne 🇪🇸

Tous les 29 juin, à l’occasion de la Saint-Pierre, un événement mystérieux se déroule à Haro, une petite commune de 11 500 âmes située au cœur de la région de La Rioja en Espagne. À l’origine, il s’agissait d’un pèlerinage religieux, mais au fil des siècles, les rassemblements sont devenus de plus en plus importants et de plus en plus festifs, au point de dégénérer en bataille de vin. Au début du XXe siècle, les débordements étaient tels que les femmes n’osaient plus y aller de peur de voir leurs vêtements souillés.

En 1949, l’événement a officiellement pris le nom de Batalla del Vino et chaque 29 juin, un peu avant sept heures du matin, les participants vêtus de blanc et d’un simple foulard rouge, gravissent les falaises de Bilibio pour rejoindre un ermitage érigé au Ve siècle. À l’issue d’une courte messe célébrée par le prêtre du village, les festivités sont lancées et les participants s’adonnent à une véritable guerre du vin.

Munis de pulvérisateurs, de pistolets en plastique, de bouteilles, de chaudrons et de seaux, les participants s’arrosent de vin (plus de 40 000 litres) jusqu’à ce que tout le monde soit complètement violets. Cette fête vieille de plus d’un siècle est devenue aujourd’hui une véritable institution, ce qui lui vaut notamment le titre de fête d’intérêt touristique national. Avec un déjeuner où les participants dégustent des escargots, un lâcher de taureaux est organisé l’après-midi.

traditions insolites alcool

5. La chaussure de la mariée en Ukraine 🇺🇦

Si vous avez la chance d’être invité à un mariage en Ukraine, vous aurez peut-être l’occasion de découvrir une tradition très étonnante. Et vous vous demanderez peut-être pourquoi tout au long du mariage, la mariée fait très attention à garder ses pieds fixés au sol.

Lors des mariages ukrainiens, si l’un des invités parvient à subtiliser l’une des chaussures de la mariée, celle-ci sera alors utilisée comme réceptacle pour y boire du vin. La tradition exige alors que la chaussure passe entre les mains de tous les convives afin que chacun puisse boire en l’honneur des mariés.

traditions insolites alcool

En panne d’inspiration ? 

Rendez-vous sur notre site pour dénicher des lieux insolites et organiser votre prochain voyage hors des sentiers battus

6. Sir Rory Mor's Horn en Écosse 🏴󠁧󠁢󠁳󠁣󠁴󠁿

Situé sur la côte ouest de l’île de Skye en Écosse, le Château de Dunvegan est le fief du clan MacLeod depuis le XIIIe siècle. À ce titre, il abrite des trésors et des objets remarquables comme le Fairy Flag, la coupe de Dunvegan et la Corne de Dunvegan. Cette dernière est une corne de bœuf à pointe d’argent qui daterait du Xe ou XVIe siècle selon les historiens.

La légende raconte que Malcolm, le 3e chef du clan Macleod tua un taureau et brisa une de ses cornes avec sa dague. Et depuis ce jour, la tradition familiale veut que lorsqu’il atteint l’âge de la virilité, l’héritier mâle doit prouver sa bravoure en buvant d’un seul coup la corne remplie de vin, sans fléchir ni tomber (without setting down or falling down). En 1956, le dernier héritier en date a mis 1 minute et 57 secondes pour boire la corne qui a une contenance de plus d’un demi-galon, soit un plus de 2 litres !

traditions insolites alcool

7. Bjórdagur en Islande 🇮🇸

Le Bjórdagur (Journée de la Bière) est une tradition islandaise célébrée chaque année le 1er mars, date qui marque la fin de l’interdiction de vendre et de consommer de la bière sur cette île perdue au milieu de l’Atlantique nord. Suite à un référendum, l’alcool a été banni du territoire islandais en 1915. Et si cette interdiction a été partiellement levée (notamment concernant le vin), la bière forte qui était associée au mode de vie danois a quant à elle été prohibée pendant 74 ans.

Depuis 1989, les Islandais fêtent donc le retour de la bière le 1er mars de chaque année. Le Bjórdagur est un événement majeur avec une grande importance culturelle, au point qu’il est presque considéré comme un jour férié en Islande. La bière est en effet de très loin la boisson alcoolisée préférée des Islandais et la plus consommée dans le pays. Pour l’occasion, durant 24 heures, la pinte de bière est vendue 6 euros contre 9 euros le reste de l’année.

traditions insolites alcool

8. Le Kopstootje aux Pays-Bas 🇳🇱

Les Néerlandais ont adopté un rituel original pour boire du genièvre, un alcool blanc qui ressemble au gin. Le barman remplit à ras bord un verre en forme de tulipe et le client doit placer les mains derrière son dos et boire l’intégralité du verre sans en perdre une goutte.

Afin de palier à l’usage de ses mains, la technique consiste à se pencher en avant et à aspirer plus ou moins rapidement le contenu du verre. Une fois le verre vidé, il est coutume de descendre immédiatement une bière pour adoucir la gorge et chasser le goût du genièvre.

traditions insolites alcool

9. L’enlèvement de la mariée en Allemagne 🇩🇪

En Allemagne, la tradition de boire avant le mariage est inconditionnelle et il existe de nombreux rituels dont l’un des plus insolites consiste à simuler un enlèvement de la mariée et de réclamer une rançon au futur époux sous forme d’alcool.

Juste avant la cérémonie, les garçons d’honneur se rendent au domicile de la mariée et la conduisent dans un bar un bar où ils commandent de nombreux verres. Afin de libérer sa dulcinée et l’amener à la cérémonie, le marié devra payer les tournées commandées par ses amis.

traditions insolites alcool

10. La Darwin Beer Can Regatta en Australie 🇦🇺

Tous les ans depuis 1974, la Darwin Beer Can Regatta est organisée sur la plage de Mindil, à proximité de la ville de Darwin, en Australie. Dans le cadre de cette course loufoque, les participants s’affrontent sur des navires construits avec des canettes de bière spécialement pour l’occasion.

À l’origine, cette régate a été créée afin de nettoyer les canettes de bière qui jonchaient les rues de Darwin mais désormais, c’est aussi pour les participants un prétexte pour boire de grandes quantités de bières au cours de l’année. Lors de cet événement, les festivaliers peuvent assister à de nombreux concerts de musique, s’amuser sur des châteaux gonflables et participer au célèbre concours de lancer de string.

traditions insolites alcool

Autre article pouvant vous intéresser !

Vous en avez marre des grands événements internationaux et des festivals remplis de touristes venus du monde entier ? Vous êtes à la recherche d’événements insolites et méconnus auxquels ne participent que les locaux et quelques initiés ?

0 Points


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *